NBA – « ILS N’ONT PAS VOULU DE MOI PARCE QUE J’éTAIS TROP INTELLIGENT »

Pour tout joueur NBA, la draft est une étape primordiale pour le début du développement. Il faut donc savoir se faire repérer en étant encore assez jeune et garder une bonne mentalité afin de séduire les franchises. Récemment, une star de la ligue est revenue sur cette phase de sa carrière, qui ne s’est pas passée comme pour tout le monde…

Publicité

Lorsque vous n’êtes encore qu’un jeune joueur, la draft est le premier objectif de votre carrière. Evidemment, il faut donc savoir se faire remarquer positivement pour que les franchises s’intéressent à vous et que vous puissiez faire des essais avant l’échéance. Les dirigeants aiment également souvent discuter avec les pépites pour en apprendre plus sur leur parcours et sur leur mentalité.

L’idée est bien souvent de déterminer si le joueur pourrait coller à son éventuel nouvel environnement ou non. Il est d’ailleurs déjà arrivé plus d’une fois que ces entretiens ne se passent pas vraiment comme prévu et que le jeune ne soit pas gardé. Ce fut notamment le cas de la star de Boston Jaylen Brown, qui a récemment raconté à au magazine GQ qu’un dirigeant lui a reproché quelque chose de lunaire en 2016…

Publicité

L’incroyable anecdote de Jaylen Brown, recalé parce que trop malin !

Je me rappelle que c’est un General Manager qui a dit ça, c’est une histoire marrante. J’étais au téléphone juste à côté et ils ne le savaient pas, donc je les écoutais parler de moi. Une des choses que le GM a dit et dont je me souviens, c’est qu’il était inquiet parce que j’étais trop intelligent et que je posais trop de questions. Il se demandait si j’aimais vraiment tant que ça le basket.

Publicité

Heureusement pour moi, les Boston Celtics ont vu mon talent et mon tempérament et ils ont pensé que notre association fonctionnerait bien.

Formé à Stanford et connu pour organiser des séminaires sur des questions de société, on aurait donc pu passer à côté du fabuleux joueur qu’est Jaylen Brown à cause de sa trop grande intelligence ! Aussi fou que cela puisse paraître, ce fameux GM qui l’auditionnait a eu peur que l’arrière manque de passion.

Aujourd’hui, on se doute qu’il s’en mord les doigts tant l’intéressé brille dans la ligue. Boston l’a sélectionné en troisième position de la draft 2016 et il n’y a d’ailleurs aucun regret à avoir ! Si on ne sait pas quelle franchise était représentée par ce dirigeant, on peut toutefois affirmer qu’il n’a pas eu le nez très fin puisque dans cette cuvée, JB semble être à ce jour le meilleur joueur en compagnie de Brandon Ingram ou Pascal Siakam…

Publicité

Avec cette anecdote folle, Jaylen Brown nous rappelle que rien n’est acquis, même s’il a été choisi dans le Top 3 de sa cuvée. A entendre les doutes lors de cette conversation, le Celtic a probablement eu peur pour le début de sa carrière mais sept ans plus tard, le voilà aux portes de ses deuxièmes Finales NBA !

Cet article NBA – « Ils n’ont pas voulu de moi parce que j’étais trop intelligent » est apparu en premier sur Parlons Basket.

2023-05-26T12:45:15Z dg43tfdfdgfd